Petite honte à l'hôpital

Je m'appelle Vincent, j'ai 26 ans et cette histoire m'est arrivée il y a quelques années. Aujourd'hui, j'arrive à en rire, mais sur le coup, je me suis vraiment senti mal.

J'avais été admis à l'hôpital après un accident de moto, heureusement pas trop grave.
J'avais une clavicule cassée et un léger traumatisme crânien. Les médecins m'ont donc gardé quelques jours. Grâce aux médicaments, je ne sentais pas trop la douleur. Seulement, je ne pouvais pas trop bouger.

La première nuit s'est plutôt bien passée. Enfin presque... Les antidouleurs me faisaient dormir profondément. Lorsqu'une infirmière, plutôt mignonne et qu'en plus je connaissais, est venue me réveiller (un peu trop tôt à mon goût) pour vérifier que tout allait bien, je me suis rendu compte que j'avais mouillé mes draps pendant la nuit. Je ne savais pas comment lui annoncer ça, surtout que je suis d'un naturel assez timide, et que je connaissais cette infirmière. Je lui ai donc simplement dis que j'avais eu "un petit accident". Elle a répondu "C'est à dire?". Je lui ai donc avoué que j'avais fait pipi au lit...

J'étais mort de honte, surtout vu sa réaction. Elle a légèrement sourit en me disant un truc du genre : "Alors comme ça tu as mouillé tes fesses comme un petit garçon !". Bien que j'avais compris qu'elle voulait juste me taquiner un peu, je ne savais plus où me mettre. Elle m'a ensuite dit que ce n'étais pas grave, que ça arrivait souvent, surtout après avoir subi un choc et avoir absorbé autant d'antidouleurs.

Vu mon état (j'étais encore un peu patraque), elle a préféré m'aider à me laver et à me changer. Le matin suivant, cette même infirmière est revenue accompagnée d'une aide-soignante pour pratiquer des soins. Elle n'a pas pu s’empêcher de me demander si je n'avais pas eu un nouvel "accident" au cours de la nuit. L'aide-soignante lui a alors demandé de quel genre d'accident elle parlait. L'infirmière a simplement répondu, en me regardant avec un petit sourire, "Rien, on se comprend...".

Sauf que l'aide-soignante a elle aussi fini par comprendre, et à réagir: "Ah d'accord, tu as fait pipi au lit la nuit dernière !"... J'ai timidement répondu "Euh, oui...", pendant que les deux jeunes femmes souriaient entre elles.

Enfin, aujourd'hui, cet événement me fait plutôt rire.


Histoire envoyée le 22/12/2011 à 03h27 - Notée 3.79 / 5

Commenter

Vous pouvez noter cette histoire sur 5 :

Les commentaires

Par Piou-piou [visiteur] le 28/12/2011 à 22h13

Tant que cela te fait rire aujourd'hui.

Par lovejapon [visiteur] le 29/12/2011 à 10h13

Ça va si c'était pour te taquiner et que c'était à cause des antidouleurs, mais bon tu as quand même dû être assez mal à l'aise.

Par Pepette [visiteur] le 29/12/2011 à 14h09

Je ne trouve pas ça très honteux, bien sur, sur le moment, tu te sens mal, mais si elles travaillent a l’hôpital, tu ne dois pas être le seul.

Par jeannot [visiteur] le 03/01/2012 à 11h25

même expérience : j'ai fait de l'énurésie jusqu'à 15 ans, lors d'une opération à 13 ans (séjour à l’hôpital de quelques nuits : 5 ou 6 ?), j'ai mouillé mon lit quasiment tous les nuits....
Un jour en passant devant le local du personnel, j'ai entendu les infirmières discuter entre-elles : tu vois c'est lui le petit jeune-homme. qui fait au lit...
Même encore aujourd’hui c'est la honte de ma vie.

Par jhonny80 le 03/01/2012 à 17h39

Mon histoire ressemble beaucoup à ça sauf que moi je me mouillais encore toutes les nuits

Par Nate [visiteur] le 16/01/2012 à 08h07

Tu as eu de la chance encore, moi il m'est arrivé la même chose (sauf que je ne connaissais pas l’infirmière). Le problème c'est que ça s'est reproduit durant la nuit et du coup j'ai eu droit à la couche jusqu'à la fin de mon séjour...

Commenter cette histoire

Choisissez un pseudo :
  
Votre commentaire :
 
 

Information Vous pouvez poster un commentaire sans être inscrit. En envoyant un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté les conditions d'utilisation de lahonte.fr. Il devra cependant être validé par un modérateur avant d'être affiché sur le site.
Si vous souhaitez que vos commentaires s'affichent immédiatement et avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités du site, il vous suffit de vous inscrire.

© 2006-2010 - LAHONTE.FR - Édité par Zakral - Mentions légales - Charte d'utilisation - A propos - Contact - 0.0157 sec -