Mon pantalon

Je prends le train tous les jours pour allez travailler. Un soir (veille de week-end) je me pointe à la gare de l'est pour rentrer avec un lourd carton contenant des dossiers et ma mallette. Le tout etant très lourd j'était essouflé et donc avant de monter dans le train je repose le paquet parterre pour reprendre mon souffle.
Mais en fait voyant le monde accourir j'ai eu peur de ne plus avoir de place et donc je decide donc de monter rapidement, trop d'ailleurs.

Car mes efforts pour arriver devant la porte m'avais mis en sueur et le pantalon ne faisait plus qu'un avec mes cuisses.

Resultat : Au moment ou je me baisse pour reprendre le carton le craquement est terrible. En moins de 2 seconde je me tape la honte du siecle car la couture du fond à totalement laché, je me retrouve avec un trou partant du haut des fesses et allant jusqu'a la braguette, cela avec du monde derriere moi qui attend pour monter.

Fou rire general et rougissement sans fin pour moi.

Le pire c'est qu'en plus il à bien fallu que je descende du train alors qu'il était bondé parce que veille de week-end.


Histoire envoyée le 25/09/2011 à 19h16 - Notée 4.61 / 5

Commenter

Vous pouvez noter cette histoire sur 5 :

Les commentaires

Par [visiteur] le 17/06/2007 à 22h16

tu manques d'imagination, tu aurais pu utiliser le carton pour renforcer ton textile fragile.

Par [visiteur] le 19/06/2007 à 05h51

la vache j'esper ke t t pa en erection sinan la honte encre pir

Par [visiteur] le 04/11/2008 à 10h13

Ca va c'était la fin de semaine, y'avait le temps d'aller chez le couturier, et -normalement- personne de ton boulot, ta famille ou autre, ne t"a vu =D

Par [visiteur] le 09/04/2009 à 10h07

Mdr

C'etait donc toi devant moi ?!!

Par [visiteur] le 31/05/2009 à 16h32

En plus quand on est seul comme ça dans le train on cherche à faire toujours super discret !

Par [visiteur] le 11/01/2011 à 22h06

Un petit voyage en train, qui allait s'avérer très long, suite à une panne de locomotive, en été.
J'étais habillé légèrment, t-shirt et pantolon en coton. Le train tombe en panne deux heures, alors que j'étais presque arrivé à destination. Et suite à la panne, la climatisation aussi tombe en panne, les portes et les fenêtres ne s'ouvrent plus... Il commence à faire très chaud. Le personnel nous demande de garder notre calme... qu'il fait tout pour abréger ce retard, etc...
Bref, le train repart et en quittant ma place, j'ai remarqué que j'y avais laissé une énorme trace de sueur sur le siège. Les passagers assis de moi l'avaient aussi remarqué : énorme moment de solitude !

Commenter cette histoire

Choisissez un pseudo :
  
Votre commentaire :
 
 

Information Vous pouvez poster un commentaire sans être inscrit. En envoyant un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté les conditions d'utilisation de lahonte.fr. Il devra cependant être validé par un modérateur avant d'être affiché sur le site.
Si vous souhaitez que vos commentaires s'affichent immédiatement et avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités du site, il vous suffit de vous inscrire.

© 2006-2010 - LAHONTE.FR - Édité par Zakral - Mentions légales - Charte d'utilisation - A propos - Contact - 0.0109 sec -