Lavé par ma mère

J'ai fais une grosse chute en ski cet hiver, résultat 1 plâtre à un bras et un autre à une jambe.

Je rentre de l’hôpital (j'habite chez mes parents, j'ai 17 ans) avec 1 main inopérante et l’interdiction de poser le pied par terre. Ce n’est pas pratique pour pleins de choses : se laver, aller aux toilettes, etc.
Bref, le soir où je suis rentré de l'hosto ma mère a abordé le sujet et a proposé de m'aider... Pour les toilettes, même si c'est pas pratique, j'ai préféré me débrouiller seul.
En revanche pour prendre ma douche j'ai accepté sa proposition d’aide, car il fallait déjà qu'on m'aide pour enjamber la baignoire...

Tout d'abord pour me déshabiller on est allés dans ma chambre, où ma mère a pris les choses en main : elle m'a fait allonger sur le lit pour me retirer mon pull, mon tee-shirt, puis mon bas de jogging. Enfin elle m'a enlevé mon boxer... j'étais gêné...

Avec une béquille et à cloche pied je suis allé tout nu à la salle de bain. Ma mère m’a aidé a rentrer dans la baignoire et à protégé les plâtres avec des sacs poubelles.

Puis pendant que je me tenais en équilibre contre le mur avec la seule main disponible, elle m'a douché...
J'étais super gêné et au moment de me savonner elle m'a demandé : « je te lave complètement ? Je sais que c’est pas facile, mais moi ça ne me pose pas de problème... », j’ai bien été obligé de répondre oui...

Quand elle est arrivée aux organes génitaux, ça m'a fait tout drôle déjà parce que j'étais touché par quelqu'un d'autre, ensuite parce que c'était ma mère, que je ressentais des sensations et que ca me gênais...
Le pire c'est le moment ou elle m'a décalotté, peu de temps après, et j'ai commencé a avoir une érection... Elle s'en est aperçu, j'ai eu trop honte...


Histoire envoyée le 26/09/2011 à 15h47 - Notée 4.22 / 5

Commenter

Vous pouvez noter cette histoire sur 5 :

Les commentaires

Par [visiteur] le 14/09/2009 à 22h12

Houla... mais bon elle a surement compris !!
Quelle a été sa réaction ?

Par [visiteur] le 17/09/2009 à 19h57

a 19 ans ma mere et mon pere m'ont lavé pendant 4 semaines pour les memes raisons que toi zizi compris

Par [visiteur] le 17/09/2009 à 19h57

ca doit faire bizarre a une mere de laver les organes génitaux d'un garcon de 17 ans qui plus est son fils

Par [visiteur] le 17/09/2009 à 19h57

décalotté?c'est vrai qu'il faut tout laver mais ca doit faire bizare

Par [visiteur] le 19/09/2009 à 13h54

Oh putain !!! =O
Ou la la... !
Sa réaction ??
:S

Par [visiteur] le 22/09/2009 à 14h10

J'aurai encore préféré ne pas me laver pendant des semaines.

Par [visiteur] le 22/09/2009 à 14h10

oh mon pauvre!!!

Par [visiteur] le 22/09/2009 à 14h11

Comme je te comprend, j'ai aussi eu droit a un épisode comme le tiens. J'ai du me faire opérer a 11 ans du genou. Après l'opération j'ai du rester en lit stricte durant deux jour à l'hôpital. Et bien, il n'y a pas de meilleure âge pour une jeune fille pour ce faire opérer, car entre les infirmières, l'infirmier, papa, maman et le physio, tout le monde a pu voir ma petite fleure.
En plus en début de puberté ont est pas pudique du tout lol

Par [visiteur] le 25/09/2009 à 10h12

c'est pour ca fau se sirconsir

Par [visiteur] le 28/09/2009 à 22h12

Ohlalalalala c'était la quoi la réaction de ta mère ? :o

*franchement je pense que j'aurai préfèrer ne pas me doucher pendant des semianes *

Par [visiteur] le 11/10/2009 à 20h29

j'ai vécu exactement le meme genre de situation suite a un accident de moto a 21 ans
c'est vrai que le moment ou ta mere te décalotte est délicat du point de vue erection

Par [visiteur] le 11/10/2009 à 20h29

tout dépend si t'en a une grosse ou une petite
ca doit etre moins génant pour ta mere si t'es pas trop bien équipé
par contre si t'es monté comme un ane ca doit lui faire bizarre

Par [visiteur] le 12/10/2009 à 19h13

C'est une réaction complètement normale, il n'y a pas à être gêné ! Et ta maman a fait ce que toute maman aurait fait : elle t'a aidé quand tu en avais besoin et, lors de ce moment délicat, ne te l'a pas fait remarquer.

En ce qui me concerne, si un tel accident arrivait à mon fils (il n'a que 10 mois, mais bon...), je lui proposerais mon aide aussi et en cas de réaction, je ne dirais rien non plus.

Ce n'est vraiment pas la honte d'avoir une maman qui t'aime et d'être normalement constitué, d'un point de vue physiologique !!

Par [visiteur] le 31/10/2009 à 09h15

moi c etait à 15 ans en vacances chez ma tante qui a decide de nous doucher avec mon cousin parce qu on "se lavait pas". on a du se mettre nu devant elle et elle nous a savonné les fesses et le dos puis elle nous a fait decalotter

Par [visiteur] le 04/12/2009 à 14h57

je comprend pas pourqoi elle te decalotte elle aurait pu te demander de le faire toi meme !

Par [visiteur] le 10/04/2010 à 13h50

ouhaou!!!chaud l'action

Par [visiteur] le 04/05/2010 à 15h23

moi,je me suis fait laver par ma tante
je passai mes vacances chez eux,avec mes 5 cousins cousines
au moment du bain on se mettait 2 par 2 dans la baignoire
étant donné qu'il y avait 4 filles je prenait donc le bain avec mon seul cousin agé de 8 ans
pour ma part j'avais 12 ans
ma tante entrait dans la salle de bain a tout moment cela pouvait etre quand nous nous mettions tout nu,quand nous sortions donc j'étais habitué a ce qu'elle me voie nu
un jour apres nous avoir lavé les cheveux elle a commencé a savonner mon petit cousin des pieds a la tete,puis elle m'a dit" a ton tour"
je me suis levé sans réflechir et elle a commencé a me passer le gant
au moment de laver le sexe elle a dit"mais t'es entrain de devenir un homme" eu égard au 2 /3 poils qui poussaient
c'est la seule fois ou elle m'a lavé

Par [visiteur] le 04/05/2010 à 15h23

suite a une chute d'un arbre je me suis cassé les 2 bras
j'ai du me faire laver et meme torcher par ma mere
malgres mes 16 ans
je suis pudique alors au début devoir montrer mon zizi et me faire essuyer apres les toilettes c'est la grosse honte,après avec le temps on s'habitue

Par [visiteur] le 05/05/2010 à 18h21


j'ai vécu la meme situation mais du point de vue de la maman
mon fils a 16 ans s'est fait deux fractures au poignet
rentré a la maison il a fallu que je l'aide
cela n'a pas été facile pour lui car il est très pudique et pour moi d'autant plus que c'est un grand gaillard(déja 1.85m) du poil partout,bref je ne m'attendai pas a m'occuper d'un petit garcon
c'est vrai que j'ai eu du mal avec sa nudité,il n'a plus rien d'un enfant:ses organes génitaux sont meme bien plus gros que ceux de son pere et il me fallait tenir son penis pour le laver au moment de le décalotter
la situation était aussi génante pour moi que pour lui
comme pour aller aux toilette et l'essuyer
en plusieurs semaines de platre il y a eu forcement des moments ou il a eu des erections devant moi,il en a meme pleuré
il est sur que son intimité a été mise a rude épreuve,il ne pouvait par la force des choses ne rien cacher ni ses selles,
ni ses erections ,ni ses ejaculations
comme dit plus haut dans beaucoup de témoignages
le moment ou j'avais le plus de mal et lui aussi c'était celui ou il était necessaire de le decalotter pour nettoyer le prepuce
c'était la honte pour lui comme pour moi
ce geste a une connotation un peu sexuelle car il évoque la masturbation ce qui explique notre gene mutuelle
une fois enlevé les platres mon fils est venu un soir, les yeux mouillés et m'a dit:merci maman,merci pour tout ce que tu as fait
et ca pour une maman c'est le plus beau des cadeaux

Par [visiteur] le 12/05/2010 à 16h43

rien ne remplace le dévouement d'une mere

Par [visiteur] le 12/05/2010 à 16h44

en lisant le témoignage de cette maman on constate a quel point la situation est génante pour les deux
celle qui lave et celui qui est lavé
c'est vrai pour un ado devoir devoiler son intimité est très génant,surtout qu'a cet age on est généralement pudique
pour la maman affronter le corps de son fils devenu un jeune adulte n'est pas facile non plus
comme le dit cette maman la gene peut etre expliquée par la peur d'une conotation sexuelle voire incestueuse
decouvrir que son fils est doté d'organes génitaux d'homme
(bien plus gros que ceux de son pere) devoir se saisir de son pénis,le décaloter au moment de la toilette autant d'actes qui font partie du metier d'une aide soignante ou d' infirmiere ,mais pas évidents pour une mere
et puis il y a les erections,le sperme comme évoqués dans ce témoignage
cela aussi doit etre très troublant de rentrer autant dans l'intimité de son fils
en tout cas bravo!
votre témoignage prouve tout l'amour que vous portez a votre fils sans aucune arriere pensée
belle preuve d'amour
le merci de votre fils en est la preuve

Par [visiteur] le 02/06/2010 à 17h44

Très touchant le témoignage de cette maman, on sent tout l'amour et tout le respect à travers ses lignes.
C'est aussi très constructifs d'avoir l'autre point de vue, j'espère que ce témoignage aidera l'auteur à surmonter son sentiment de honte.

Par [visiteur] le 08/12/2010 à 17h19

moi aussi il mé arrivé pratikemen la meeme chose je fesai du judo il ya 2 ans la jai 16 ans au combat jai eu une fracture du coude gauche puis pendant 4 semaine j'avais un platre... Ma mere voulait m'aidé pour lés douches seulement ba j'ai acepté je n'avai pa le choix.En arrivant dans la salle de bains elle me deshabilla doucement pasque javais tro mal une fois nue on mettez un genre de plastique pour recouvrrir le bras puis je rentre au debut elle me rincer savon etc...arrivée en bas elle prend le penis a la main frotte puis décallote jété vraiment tré génés a l'age la jai eu une erection ce que ma mere a dit tout a fait normale pendant la puberté ... voila jété trés géné

Par [visiteur] le 27/12/2010 à 15h51

Tant que j'habitais chez mes parents, c'était toujours ma mère qui venais me laver le dos, jamais mon père. Pourquoi ? Je ne sais pas, car même quand mon père était disponible (en vacances, ou plus tard à la retraite), c'était toujours ma mère qui venait. Mais elle n'a jamais rien vu de ma nudité, sauf peut-être la naissance des fesses.

Par [visiteur] le 29/01/2011 à 10h18

Pour moi cela m'est aussi arrivée quand elle m'a decaloté j'ai eu une érection elle m'a dit ne t inquiète pas c'est normal maman comprend cela elle a bien decaloté car j'ai quelques problèmes pour decoloter entierement j'avais un peu mal et je n'ai pu retenir l'ejaculation alors que ma mere me tenais encore la verge elle m'a dis n est pas honte je comprend et je suis ta maman c'est quand même bizare d etre en erection et ejacule dans la main de sa mere mais tout va bien elle continue à verifier de temps en temps mon decalotage en me decalotant elle meme ma verge souvent jusqu'a l'éjaculationj'ai 17 ans

Par [visiteur] le 03/02/2011 à 18h33

Moi aussi il m'est arrivée un peu cette chose après une opération d'un poignet et d'une fracture du tibia suite à une chute j'avais 18ans Ne pouvant pas me laver c'est ma mère qui me lavé J'étais un garçon assez timide et depuis petit j'avais du mal à décaloter ma mère y faisait attention jusqu'à 8 ou 9 ans après elle n'a plus vérifier mais moi comme quand j'essayais ça me faisait mal je le faisais pas il a fallu cette chute pour que ma mère voit mon sexe et m'avais dit, tu décallotes bien maintenant montre moi je ne pouvais rien dire car j'étais nu devant elle, elle a pris ma verge et à commencer à décalloter elle me dit tu as mal je pensais pas que tuéecouvrir mon gland elle continua encore un peu à faire coulisser la peau j'ai eu une érection ma première j 'étais gêné à 18 a beaucoup de garçons certainement avaient eu des érections mais moi non.
ça c'est passé trés vite alors qu 'elle continuer à me décalloter j'ai éjaculé ne pouvant retenir j'étais très honteux elle m'a rassuré en disant n 'ai pas honte je suis ta mère Aujourdh'ui j'ai 20a timide encore puceau et ma mère régulièrement vérifie et me décollote trés souvent jusqu'à éjaculer. Elle me dis que maintenant je decallote normalement J'avoue que je suis encore gêné que ma mère me décallote et me fasse éjaculer à 20 ans

Par [visiteur] le 07/02/2011 à 09h40

C'est après être tombé dans les escaliers, que ma mère a commencé à faire ma toilette. J'ai 16 ans.
La première fois qu'elle à pris ma queue en main , cela m'a fait du bien, j'ai bandé, elle l'a vu et a souri. Le endemain elle refaisait les m^mes gestes, mais donnait un va et vient sur ma queue et cela me faisiat encore plus bander. Après une semaine ellem'a dit que garder de la semence en moi était mauvais. Elle a alors carrément joué avec ma queue, va et vient et fellation. J'ai koui comme jamais. IL y a de cela 6 mois, et depuis, 2 à 3 x par semaines, elle me pompe littérallement. J'oubliais d'ajouter qu'elle est veuve, mon père est décédé voici 2 ans.

Par [visiteur] le 25/08/2011 à 16h31

Moi j'avais 18 ans, je me suis cassé les poignets en tombant d'un escabeau et je me suis fait un gros hématome sur le hanche. En faisant ma toilette à l'hôpital l'infirmière s'est aperçu que j'avais du mal a décalotter et qu'il fallait tirer très fort. En rentrant chez moi, mes parents avaient été informés de ce petit problème mais très pudibonds ils refusaient d'en parler. Au bout de 2 jours mon père m'a demandé comment ça se passait pour faire la toilette, je lui ai dit que j'avais essayé mais que je n'y arrivais pas. Bon dit-il vas dans la salle de bain je vais te laver. il me deshabilla en me laissant en slip et me lava au gant. Il était très gêné car j'étais plus grand que lui. Il me demanda mais tu ne peux vraiment pas te laver même un peu. Non... Alors je vais enlever ton slip. Apparement ça ne lui plaisait pas du tout. Je me retrouvais nu. Il me lava vite fait et remit mon slip. La nuit suivante j'eus une éjaculation nocturne et je suis resté mouillé jusqu'au matin. Là c'est ma mère qui est venu et m'a dit : ton père ne veut plus te laver, je vais le faire, viens avec moi. La tache de sperme était bien visible sur mon slip. Elle le baissa et me dit" mais ça pu, il faut te laver partout", elle commença par le corps puis me savonna les testicules et la bite puis elle commença à me décalotter doucement, elle tira plus fort me dégageant le gland qui était dans un sale état, tout irrité et plein de secrétions nauséabondes, elle savonna bien et me mit de la bétadine puis eu beaucoup de mal à me recalotter car j'avais un début d'érection. enfin elle me dit qu'on allait prendre une infirmière car elle ne pouvait plus faire ça c'était trop gênant. Le soir je l'entendait qui disait à mon père " ça m'a fait un drôle d'effet de le voir tout nu ça faisait des années que je ne l'avais pas vu. C'est un homme et plutot gâté par la nature. Oui dit mon père il en a une belle j'aurais jamais cru à côté de la mienne. Et ma mère lui dit : en plus il avait fait dans son slip... enfin tu vois.., faut lui dire de ne pas jouer avec c'est dégoutant. Mon père lui dit qu'à mon âge c'était normal mais en attendant de trouver une infirmière c'est lui qui me ferait la toilette.
Le soir venu il m'emmena dans la salle de bain et me mit tout nu et me savonna partout en me décalottant plutôt vivement oubliant mon petit problème je sursautais. Pardon dit-il, j'oubliais... après m'avoir lavé il fit faire deux trois va et viens pour remettre le prepuce en place. Là j'eus une érection splendide et il devint tout rouge. Eh bien, ça ne te fait pas mal quand tu essaye de te décalotter en érection ? elle est vraiment très grosse. Mais je n'y arrive pas... Bon je vais voir et il essaya en vain de le faire. Quand tu iras mieux on ira voir le docteur. Maintenant il faut que je te dise qu'il ne faut pas jouer avec ton truc, c'est sale et c'est pas agréable pour nous. Heureusement le lendemain la garde malade était là et c'est elle qui me fit tout cela professionnellement y compris les petits exercice pour assouplir le prepuce. Elle prenait un certain plaisir à me décalotter et à me mettre de la pommade sur le gland. Moi j'attendais impatiemment sa venue deux fois par jour et quelques fois l'envie étant trop forte ça partait tout seul surtout la nuit. Lorsqu'elle arrivait et qu'elle voyait l'état de mon slip elle me disait en riant : eh bien petit cochon ça vas pas être beau là dessous. En effet c'était pas beau les poils tous collés, le bout tout gluant mais elle s'en foutait elle me remettait les choses en état accroupie devant moi. Après c'étaient les petits exercices et les jours passant je me décontractais et j'avais sans aucune gêne une magnifique érection. Elle me remettait mon slip en disant "cache ta tête sale bestiole " en me faisant dessus une petit pichenette. En définitive j'en garde plutôt un bon souvenir.

Par fredibus [visiteur] le 25/01/2012 à 23h07

Bonjour,
Un jour en coupant un arbre avec mon beau père je me suis cassé la droite (un morceau est tombé sur moi) et le poignet gauche. Ma belle mère, qui est auxiliaire de vie m'a proposée de faire ma toilette (ma femme était à l’hôpital à l'époque) cela ne m'a pas dérangé du tout. Par contre elle a été surprise car je me rase et j'ai un grain de beauté sur le prépuce.

Par circus [visiteur] le 16/02/2012 à 06h46

Rien de bien grave en plus elle est auxiliaire de vie

Par circus [visiteur] le 16/02/2012 à 06h52

Rien de bien extraordinaire a tous ces récits, moi ma mère me lavait aussi jusqu’à 15 ans et je n'en suis pas mort.

Par frey [visiteur] le 17/03/2012 à 19h04

Si avec votre mère c'est gênant alors demandez a votre père (simple suggestion)

Par fabien [visiteur] le 15/04/2012 à 21h04

J'ai 25 ans, mais quant j'avais 15 ans, je passais mes vacances chez mes grand-parents, et un matin, en descendant l'escalier : grosse chute, les deux poignets fracturés ! Ma grand-mère qui avait 71 ans à l'époque à due me laver pendant plusieurs semaines. La première fois qu'elle m'a lavé, quant j'ai eu une érection elle m'a dit tu devient un homme Fabien s'est normal, et quand j'ai jouit elle m'a dit et bien tu es sensible. Sa s'est reproduit plusieurs fois. J'ai eu super honte la première fois, mais à force sa me faisait rire, ma grand-mère aussi d'ailleur !

Par alexis06 le 22/04/2012 à 15h55

moi, il m'est arrivé à peu prés la même chose. J'avais presque 16 ans quand j'ai été blessé lors d'un accident de voiture, alors qu'on effectuait une ballade dans la voiture d'amis de mes parents. J'étais au milieu à la place arrière et pour éviter un chevreuil sur la route, il y a eu un violent coup de frein. Comme j'avais à l'époque la mauvaise habiture de me tenir appuyé aux dossiers des deux sièges avant, j'ai été précipité vers l'avant. Heureusement, j'ai eu le réflexe de me rattraper de la main droite dans l'appuie tete ajouré du siége avant droit. Mais résultat malheureux, ça a été une fracture du poignet droit et aussi une fracture de la jambe gauche.Et platre pendant un mois. Quand on est sorti de l'Hopital avec ma mére qui m'accompagnait, j'ai vite compris que j'allais être coincé pendant quelque temps et notamment pour m'habiller et me laver.
Le premier soir, ca n'a pas été évident quand c'est ma mère qui m'a déshabillé. J'étais géné, c'était la première fois qu'elle me voyait tout nu depuis longtemps. Mais, le plus génant, c'est quand elle m'a aidé pour me doucher. En fait, c'est elle qui a du me laver car j'étais capable de rien. Elle m'a mis des plastiques pour pas mouiller mes platres et ca n'a vraiment pas été pratique. Cette premiére fois, j'ai failli glisser plusieurs fois de suite dans la baignoire et ma mère a voulu appeler mon père à la rescousse. Mais moi, j'ai pas voulu car j'ai préféré que ce soit elle toute seule qui me lave. Et pas mon père, avec lui, j'aurai eu encore plus honte.
Bien sur, elle a du me laver la verge. J'étais géné mais, elle, elle a eu l'air de faire comme si de rien n'était. Et la première fois, elle a voulu me décalotter mais comme j'avais du mal à cette époque là et qu'elle n'y arrivait pas non plus, elle a tiré plusieurs fois dessus et ça a fini par me faire bander. Cette fois-là, elle a pas insisté plus et elle m'a simplement dit qu'il ne fallait pas que je reste comme ça. Les autres soirs, elle recommençait à me laver et je finis par m'habituer à être tout nu devant elle. Et au bout de 5 ou 6 séances de douche semblable, elle a fini par arriver à me décalotter et à me laver complètement le gland. Je n'y étais jamais arrivé jusque là et c'est donc grace à cet incident que j'ai pu me décalotter sans difficulté. Et ainsi, ce qui a été ressenti comme une grosse géne au départ, a finalement été un gros bénéfice pour moi. Et puis, ça m'a rapproché de ma mère avec laquelle depuis ce temps, je parle en toute liberté de la sexualité. A la fin de toute cette histoire qui a quand même duré un mois, je l'ai remercié pour sa patience et son dévouement. Et maintenant, elle rentre dans la salle de bains même si j'y suis nu à l'intérieur alors qu'avant, elle n'aurait jamais osé. Finalement, tout ca, c'est trés naturel et maintenant il nous arrive d'en rigoler.

Par fred [visiteur] le 05/05/2012 à 10h23

moi j'avais 12 ans et j'étais en vacances chez le frère de mon père.J'avais pour habitude de faire ma toilette au lavabo. Le troisième jour ma tante est entrée dans la salle de bain et m'a dit que je devrais prendre une douche.Elle me dit qu'elle allait prendre la sienne et qu'on pouvait la prendre ensemble.Je n'ai pas eu le temps de répondre qu'elle avait déjà enlevé son unique vêtement.C'était la première fois que je voyais une femme nue en vrai.Elle me pria de me depecher. Sous la douche j'avais ses gros seins qui dansaient devant mes yeux,elle me dit de bien savonner mon zizi en tirant sur la peau en arrière car j'en aurais besoin plus tard avec les filles.Une fois sorti de la douche elle m'a fait des bisous dans le cou, sur le torse et sur mon sexe en disant : tu aimes que je fasses des mimis sur ta bebête, j'ai dit oui alors elle a continué jusqu'à ce que je bande.Elle m'a alors expliqué ce phénomène et plein de choses sur le sexe que mes parents ne m'avaient jamais dit car bien trop pudiques.ça n'a pas été plus loin mais elle m'a dit que si j'avais des questions sur le sujet elle pourrait y répondre.J'ai tout de même regretté de ne pas lui avoir demandé si je pouvais teter ses gros nénés qui sont restés longtemps le fruit de mes branlettes.Je suis resté puceau jusqu'à 19 ans mais je la remercie pour l'éducation sexuelle qu'elle m'a donnée.

Par bernard [visiteur] le 24/06/2012 à 20h53

Pas de honte de se faire laver par sa mère surtout dans les circonstances que tu décris.
Moi jusqu’à 14 ans ma mère m'a lavé je ne suis pas traumatisé pour autant.

Par mikou [visiteur] le 26/06/2012 à 22h26

quand j'avais 13 ans j'avais passer une semaine chez une amie a ma mère qui avait seulement 2 chambres une pour elle et une pour sa fille de 15ans après manger sa fille se mettait sur ordi dans la salle a manger et moi j'alla dans la chambre pour me mettre an pyjama pour aller me coucher j'avais l'habitude de dormir sans caleçon mais en short et au moment d’élever mon sous vêtement elle entra pour prendre ses écouteurs et me voyas le zizi dehors j’étais tellement mort de honte que je resta figer sans cacher mon zizi ses yeux était fixer dessus quand j'eu la présence d’esprit de prendre mon short elle me fixer jusqu’au dernier moment

Par mathieu [visiteur] le 30/06/2012 à 14h40

moi quand j'avais 9 ans je me suis cassé le poignet au foot et c'est ma soeur de 16 ans qui me lavait. je n'avais pas honte car chez nous on vivait nu,le seul moment ou j'étais mal a l'aise c'est quand elle me lavait la bestiole et les bouloche, surtout qu'elle appuyait fort...

Par Eliane [visiteur] le 08/07/2012 à 22h02

C’est au sujet du témoignage de cette maman qui a du effectuer les toilettes de son fils que je voudrais intervenir et la féliciter de la franchise de son récit.
Mon cas est quelque peu similaire, mais en tant que grand’ mère, vis à vis de mon petit-fils, de seize ans également. Ma fille, divorcée, élève seule son fils, mais est très souvent en déplacement. C’est donc moi qui le garde lorsqu’elle est absente. Le gamin est assez à l’aise avec moi et malgré sa puberté, je continue de le voir régulièrement tout nu, depuis l’enfance, sans que cela ne pose de problème particulier, de part et d’autre.
Cela fait maintenant trois mois que les choses se sont produites. Un jour qu’il était à la maison et avait pris son bain, il a glissé en sortant de la baignoire et s’est retrouvé à cheval sur le bord, se cognant violemment les parties. Je l’ai aidé à se relever. Il se tenait les choses à deux mains, grimaçant de douleur. J’ai bien sûr regardé ce qu’il en était, puis je lui ai proposé de le frictionner avec une pommade, ce qu’il a accepté. Tandis que je le frottais avec la pommade, il a eu une nouvelle grimace. Comme je lui demandais si je lui avais fait mal, il m’a dit que non, mais qu’en frottant, ça lui tirait le bout et que ça le gênait à cet endroit. Je remarquais qu’effectivement, son prépuce était un peu serré et qu’il ne décalottait pas bien correctement, d’autant plus qu’il avait une érection. J’ai néanmoins continué à le frictionner et il a éjaculé, s’excusant d’un « Oh pardon Mamie ! » J’ai minimisé la chose en lui disant que ça n’avait pas d’importance et surtout que je ne lui en voulais pas pour ça. Par contre, je lui ai dis que compte tenu de son petit problème et que pour le coup qu’il s’était fait, je l’emmènerai le lendemain voir ma doctoresse, afin qu’elle regarde ce qu’il en était.
Chose dite, chose faite. Le lendemain, chez la doctoresse, j’ai expliqué le petit accident qui s’était produit, disant que je l’avais soigné dans un premier temps avec une pommade et que, se faisant, je m’étais aperçue que le gamin ne décalottait pas bien correctement.
La doctoresse m’a dit qu’elle allait regarder tout ça de près et a demandé à mon petit- fils de se défaire pour l’examiner. Elle lui a longuement palpé les testicules, lui demandant si elle ne lui faisait pas mal, puis ce fut la verge, qu’elle a palpée, manipulée, tentant-elle aussi de retrousser le prépuce. Au cours de l’examen, j’ai vu son sexe entrer en érection et comme elle continuait de manœuvrer le prépuce, il a éjaculé. La doctoresse s’est tournée vers moi et a diagnostiqué qu’il n’y avait pas de lésion interne quant au coup reçu, puisque la fonction génitale s’effectuait spontanément. Elle m’a dit que pendant quelques jours, je pouvais continuer de lui mettre de la pommade. Par contre, en ce qui concernait la difficulté du décalottage, il convenait de lui assouplir le prépuce par des manipulations quotidiennes, jusqu’à ce qu’il se dégage sans difficulté.
Depuis, lorsqu’il vient à la maison, en l’absence de ma fille, il me demande de bien vouloir lui faire ce soin, car, dit-il, il n’ose pas parler de ça à maman.
Au début, j’étais un peu gênée de faire cette chose à mon petit-fils, car bien sûr, il ne réussit pas à contrôler son éjaculation, n’ayant pas encore, à son âge, une maîtrise sexuelle suffisante. Depuis, nous avons parlé plusieurs fois de cette chose et ne nous sentons plus du tout gêné. C’est d’ailleurs en plaisantant que ce soin s’effectue, mais sans mauvaise pensée de part et d’autre.
Voilà donc, Madame, je vous renouvelle mes félicitations pour les soins que vous avez apportés à votre fils et la franchise avec laquelle vous en parlez.

Par isa [visiteur] le 22/07/2012 à 13h29

Moi pareil mais je suis une fille. j'étais au lycée quand en cours de sport je me suis mal réceptionné en gym, résultat entorse au poignet et luxation du genou donc atelle et platre. Résultat pour m'habiller et me laver ma mere a du m'aider. Par rapport aux autres histoires, il y avait moins de gene car entre fille et elle m'avait surement déjà apercue nue à la salle de bain ou chez le medecin. mais quand meme ça fait bizarre quand elle m'a enlevé mon soutif et ma culotte, surtout que depuis peu je me rasais à cet endroit ! la tete qu'elle a fait lol. le pire c'est qu'après j'ai eu mes regles, et donc pour le tampon au début ma mere m'a aidé et elle a donc vu toute mon intimité. elle a du voir que j'étais plus vierge car peu de temps après elle m'a demandé si je prenais la pilule. au moins ça nous a rapproché, et maintenant encore je lui dit un grand merci de m'avoir aidé.

Par Laura [visiteur] le 13/08/2012 à 01h30

Moi à 17ans, je me suis cassé une jambe, et un bras en descendant les escaliers, je ne pouvais donc pas rentrer dans la douche toute seule, ma mère m'aidait, j'étais toujours genée quand ma mère me déshabiller puisque je suis pudique et quand elle me savonner l'anus, je ne pouvais plus ducoup m'épilais le sexe, les poils poussait , j'étais genée quand ma mère voyais puis un jour elle ma demandé si je voulais bien qu'elle m'épile j'avais dis oui donc elle l'avais fait. Mais en journée quand il y avait que mon père chez moi, c'est lui qui m'aidait à aller aux toilettes, encore plus gênant ! Mais bon je n'en suis pas morte donc ce n'est pas si grave que sa, ce n'est que vos parents après tout.

Par Catherine [visiteur] le 13/08/2012 à 01h48

Bonjour, je suis maman et sa m'est arrivée aussi. Mon fils qui avait 17ans avait cassé son bras, je lui avait demandé si il voulait que je le lave, il m'avait dis oui, même si il hésitait un peu. En même temps 1mois sans se laver ce n'est pas top.
Je devais le déshabiller, il étais autant gêné que moi, ça fait bizarre de voir son garçon qu'on voyait encore petit devenir un homme. Sachant qu'il étais super bien formé, au niveau du sexe, même si sa me gêné de regarder.
J'enlevais son tee-shirt, son pantalon puis son caleçon, je n'osais pas trop regarder ses parties intimes. Ensuite je l'aidais à se laver, je laver son torse, son dos, ses fesses, et son sexe, à ce moment il étais gêné, il avait une érection,je lui dis qu'il devenait un homme c'étais normal, même si moi aussi je me sentais mal à l'aise à faire des va et viens sur son sexe pour le laver, la douche finis je devais le sécher puis le rhabiller, les jours passaient et il avait une érection à chaque fois que je le lavais, à la fin nous étions habitué . Pour vous dire que la gêne ne se ressens pas que sur celui qui se fait lavé mais aussi par celui qui le lave.

Par lolo [visiteur] le 27/08/2012 à 22h52

quelque part nous sommes toujours de grands bébés

Commenter cette histoire

Choisissez un pseudo :
  
Votre commentaire :
 
 

Information Vous pouvez poster un commentaire sans être inscrit. En envoyant un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté les conditions d'utilisation de lahonte.fr. Il devra cependant être validé par un modérateur avant d'être affiché sur le site.
Si vous souhaitez que vos commentaires s'affichent immédiatement et avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités du site, il vous suffit de vous inscrire.

© 2006-2010 - LAHONTE.FR - Édité par Zakral - Mentions légales - Charte d'utilisation - A propos - Contact - 0.0125 sec -