La vengeance de la vieille fille

Suite à un accident de VTT j’ai eu un bras entièrement plâtré et la main de l’autre bras suturée et bandée. Comme j’avais des douleurs au bas ventre (testicules plus précisément) mon médecin me dirige vers un urologue pour examen et échographie.
Je ne pouvais pas conduire et ma femme ne pouvait se libérer à son travail. Donc sa sœur aînée (45ans comme moi) célibataire et un petit peu boulotte se propose comme chauffeur.

La secrétaire de l’urologue nous ayant pris pour mari et femme nous dit en nous accompagnant à la salle d’examen : il vaut mieux que madame vous aide pour le déshabillage et peut assister à l’examen c’est plus simple.

Moi je réalise la situation : dans quelques instants je vais être nu devant une femme que je vois pratiquement tous les jours et que je charrie souvent sur son apparence physique et le fait qu’elle n’a probablement pas vu le loup.

Elle, aucune pitié : tee-shirt, jogging et caleçon sont posés en un tour de main sur un tabouret et je me retrouve en nu intégral devant une belle-sœur visiblement aux anges. J’ai l’impression que mon zizi rétrécit à vue d’œil sous l’effet de la honte.

L’arrivée du toubib ne me laisse pas le temps de gamberger. Pendant plus d’un quart d’heure tout y passe : échographie, palpation verge et testicules, questionnaire sur relations sexuelles, qualité de l’érection et éjaculation et au final toucher rectal en position gynéco : anus et tout l’appareil génital exposé aux regards du médecin (c’est son boulot pas de problème) et de ma belle-sœur (c’est sa vengeance sur un beauf un peu chambreur, honte suprême !).

Se faire tripoter et pénétrer par un mec devant une femme c’est ma plus grande honte...

Surtout qu’arrivés dans la voiture ma belle-sœur était morte de rire. Elle a ajouté : maintenant quand tu diras que je n’ai pas connu le loup je pourrai te répondre que j’ai bien vu le tiens et que ce n'était pas un grand méchant loup !

Elle m’a fait une grosse bise sur la joue et m’a dit "Merci, et sois sport".


Histoire envoyée le 26/09/2011 à 15h50 - Notée 4.61 / 5

Commenter

Vous pouvez noter cette histoire sur 5 :

Les commentaires

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h37

Ta belle-soeur était peut-être la plus gênée des deux, elle s'est montrée gentille et serviable avec toi. Les mecs, il faut pas croire que toutes les femmes sont en attente de voir vos parties. Si elle fait de l'humour et de la provoc dans la voiture c'est peut-être pour masquer son embarras. Moi j'aurai été mal à l'aise dans cette situation mais j'aurai rendu ce service à une personne que j'estime pas pour me venger ou pour me rincer l'oeil mais par gentillesse.

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h37

Voir un garçon se faire administré un touché rectal pas banal, très hard et très intime. Très instructif pourquoi ne pas profiter de l'occasion et se rincer l'oeil. Petit scrupule vis à vis de la soeur pas le fait de voir le zizi de son mari mais entendre les questions et réponses sur sexualité de son couple.

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h37

Imagine si tu avais eu une érection après le touché rectal fait par un homme devant ta belle-soeur. Pire la honte

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h37

Ma femme n'a jamais assisté à mes touchers alors ma belle-soeur.

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h36

Pauvre petit homme, une femme a vu sa rondelle et son tout petit chipounet, quelle histoire. La honte pour lui c'est plus que sa belle soeur a vu la taille réelle de son engin il peut maintenant moins faire la malin.

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h36

N'importe quoi franchement ! Ca n'a rien de crédible.

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h35

OH P*****!
Avez-vous dis à votre médecin que c'étais votre belle-soeur et non votre femme?
Je confirme! : Quel HONTE! 0.0

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h36

J'ai vécu la même chose, j'accompagnais mon mari et pourtant au toucher rectal jétais gênée de le voir mais en même temps exitée

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h36

Vengeance pas sûr, car réaliser son fantasme est parfois décevant. Dans une situation similaire (chez le dermato) avec mon beau-frère sur lequel je fantasmais un max. J’ai été déçue : je le fantasmais plus beau (entièrement bronzé, tablettes de chocolat…), plus membré (en érection…) et la réalité : trace blanche du maillot, petite bedaine et zizi caché dans les poils du pubis. Il n’est plus le héros de mes nuits sans sommeil et je suis gênée vis-à-vis de ma sœur.
Mais bravo, au rédacteur de l’histoire car d’habitude les mecs ont le beau rôle dans leur histoire et même ridicule il exagère la taille de leur pénis. J’ai éprouvé de la pitié pour lui, j’imagine un frottis devant un mec quelle honte.

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h37

Le toucher rectal : la hantise de beaucoup de mâles, alors une pénétration par un homme sur un autre homme et surtout devant une femme que l’on connaît en plus.
Je comprends que ce soit une super honte.
Le pire aurait été en plus l’érection, mais je crois que si la honte était sincère et très forte le rabougrissement du zizi était inévitable et l’érection impossible.

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h37

Pour une fois que c’est un mec qui se fait mater les fesses. Mais la belle-sœur est quant même une belle garce.
Lui un peu nunuche il n’avait qu’à dire non à la présence d’une femme car une écho des testicules c’est sans caleçon.

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h35

Mouais...
Déjà, pourquoi n'as-tu pas dit au médecin qu'il ne s'agissait pas de ta femme ?
Ensuite, qu'est-ce qui te dit qu'elle n'a probablement jamais vu le loup, comme tu dis ? Ce n'est pas parce qu'elle ne te plait pas qu'elle ne plait à personne. J'aimerais bien voir ta tête tiens, histoire de rire un peu...

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h35

Tu n'étais pas non plus obligé de te laisser faire, tu pouvais dire à la secrétaire que ce n'était pas ta femme et que tu ne voulais pas qu'elle assiste à l'examen, le médecin t'aurait aidé lui même pour te déshabiller. Tu t'es peut être tapé la honte mais tu n'as pas été très malin non plus!

Par [visiteur] le 08/03/2011 à 09h35

ca t'apprendra a te moquer va!

Par [visiteur] le 16/03/2011 à 08h16

" Paralysé é par un lumbago tenace, mon médecin ne faisant pas de visite à domicile, j'ai fait appel, pour la circonstance au médecin de garde, type SOS. A cette époque, j'avais une travailleuse familiale pour me donner un coup de main pour les enfants, le ménage, etc...
Sans avoir trop longtemps à attendre, frappe à ma prote une doctoresse, ma foi bien roulée et jolie bout de femme.
J'étais allongé sur le canapé, tordu de douleur. Elle m'examine comme j'étais soit en pyjamaoute mon coeur, ma respiration, puis me dit d'enlever tout. Comme je n'arrivais pas à la faire, la travailleuse famililale (qui elle, était bien plus âgée que moi), s'approcha de moi, pour m'aider à me déshabiller. J'ai refusé, j'ai insisté pour que le médecin la fasse sortir de la pièce où je me trouvais... Mais rien n'y fit : elle s'est donc approchée et m'a retiré ma veste de pyjama, mon t-shirt. Quand elle m'a ôté le pantalon du pyjama, je me suis donc retrouvé en slip devant le médecin (ça, à la limite, c'est normal) mais aussi, et surtout, devant la travailleuse familiale !
D'ailleurs, après le départ de la doctoresse, je ne me suis pas empêché de lui demander si de faire ce qu'elle a fait, fait partie de ses attributions. Sa réponse fut positive, corroborrée, par la suite, par sa responsable hiérarchique !
Ceci pour répondre au narrateur : on n'est pas toujours maître des situations !

Par [visiteur] le 16/03/2011 à 08h16

En tout cas, récemment, et avant d'être opéré de la prostate, le médécin m'a fait un toucher rectal pour évaluer l'urgence de l'intervention. Eh bien ! au moment où je me suis mis en position, il a fait sortir sa secrétaire ! J'ai beaucoup apprécié !

Par [visiteur] le 28/03/2011 à 09h11

XD Bien fait, on se moque pas du physique! Non je lol mais super honte XD

Par [visiteur] le 18/06/2011 à 17h36

Si cette histoire est véridique ... qu'est-ce qui vous empêchait de signaler que la dame qui vous accompagnait était votre belle-soeur, et non votre épouse ?

Par ailleurs, vous écrivez que votre belle-soeur "n'a probablement jamais vu sortir le loup du bois". Qu'en savez-vous ? Elle a 45 ans ; ce n'est pas parce qu'elle est célibataire qu'elle n'a "rien vécu" !

Par [visiteur] le 23/09/2011 à 15h45

Avoue ! Si vraiement tu ne voulais pas qu'elle te regardes, tu savais quoi faire...
Exib !!!

Par jym [visiteur] le 18/11/2011 à 02h14

J’ai eu la même expérience moi c‘était devant ma belle mère.
Avec ma femme nous étions en vacances chez ses parents. Ma belle-mère et moi n’étions pas bien on a pensé à la grippe vu que c‘était l’époque et qu’il y avait pas mal de cas. Donc on a demandé à leur médecin de famille de passer nous voir. Mon beau-père et ma femme étaient partis faire une promenade avec mes enfants quand le médecin est arrivé. J’étais au lit, ma belle-mère moins touchée visiblement était debout. Il a examiné ma belle-mère dans sa chambre j’ai entendu parler de grippe qu’elle pouvait se rhabiller mais elle devait d’abord reprendre sa température et qu’après il aurait sûrement besoin du thermomètre pour moi.

Il est entré dans ma chambre, il m’a examiné et m’a demandé si j’avais d‘autres symptômes que ceux de la grippe et comme depuis le matin j’avais des brûlures lorsque je faisais pipi .
J’ai du baisser mon pantalon, il voulait examiné mon méat urinaire comme j’ai un prépuce long mais étroit (ma femme dit en forme de tétine) au repos pour voir l’urètre il était obligé de me décalotter complètement et comme il m’avais fait mal après l’examen il m’a laissé comme cela le gland à l’air pour passer au toucher rectal.

A 30 ans, c’est mon premier toucher rectal donc il m’explique la position : allongé sur le dos les poings sous les fesses les jambes repliées vers la poitrine. Au moment où il introduit son doigt ma belle-mère entre dans la chambre le thermomètre à la main. D’où elle est, elle a une vue imprenable sur mon sexe et mes fesses. Le médecin fini son examen et nous annonce son diagnostique : il pense à une prostatite. Et en prenant mon zizi dans sa main d’un coup sec il me recalotte et me dit que je devrait consulter pour mon prépuce pour lui avec un gland complètement recouvert et serré comme le mien il y avait plus de risques d’infection urinaire.

Une fois le médecin parti, ma belle-mère est revenu me voir et je crois que c’est à ce moment là que nous avons eu l’un et l’autre le plus honte de ce qui c’était passé. Elle était toute énervée elle m’a dit que sur le coup elle n’avait pas compris ce que le médecin me faisait pour une grippe elle ne pensait pas me voir nu. Elle était désolée mais n’avait réalisée la situation qu’au moment du recalottage : elle regardait son gendre nu lors d’un examen médical et morte de honte elle m’a demandé de ne pas en parler à son mari et ma femme. Je pense que c’est la première fois qu’elle me voyait à poil mais c’est plus la position dans laquelle j’étais et les gestes du médecin (toucher et recalottage) devant elle qui m’ont foutu le plus la honte.

Par BELLE-MERE [visiteur] le 02/01/2012 à 13h07

J'ai vu mes 3 gendres à poil à plusieurs reprises sans être le moins du monde gênée. Et même l'un d'eux une fois en érection dans la salle de bain comme il ne s'est pas caché je ne me suis pas privée de mater ce qu'il était visiblement fier de me montrer et vraiment il avait de quoi d'être fier je n'ai pas eu honte. Mais je crois que j'aurai été très gênée dans la cas précédent.

Par une fille [visiteur] le 03/02/2012 à 10h08

Je n'avais jamais vu mon père tout nu, mais depuis le décès de ma mère je l'accompagne lorsqu'il a un rendez-vous médical. Mon père a 70 ans, il est très diminué physiquement depuis un avc il faut l'aider pour s'habiller. J'ai 45 ans je suis mariée et j'ai 3 grands garçons donc les zizis pas de problème j'en ai vu. Mais là chez l'urologue je l'ai aidé à enlever son pantalon et son slip. J'ai assisté à tout l'examen, toucher rectal compris. Voir mon père comme cela j'étais morte de honte surtout que mon père a toujours été très pudique et je sais qu'il avait honte lui aussi.

Par fille aussi [visiteur] le 16/02/2012 à 12h20

Assister à l'examen médical d'un parent pas évident surtout si sexe opposé. J'accompagne, moi aussi, mon père (63ans - sourd et muet ) chez ses médecins certains examens ou questions ne sont pas très pudiques. Une fois pour une suspicion de prostatite j'ai fait l'interprète entre mon père et son médecin il y avait des questions liées à sa sexualité et son sexe. Pas facile à une fille de demander à son père si il a des érections et comment elle sont et traduire la réponse au médecin (homme).

Par lili [visiteur] le 09/03/2012 à 01h42

Belle revanche pour la belle sœur.
On se moque pas du physique des gens. Si ça vous fait rire, elle ça la vexe au fond d'elle, même si elle ne le montre pas.

Par nana [visiteur] le 09/04/2012 à 04h46

Je suis d'accord avec Lili, votre belle-sœur vous a rendu gentiment service et moi à sa place j'aurai été mal à l'aise de voir mon beau-frère à poil. En plus vous êtes désolé que votre zizi rétrécissait à vue d’œil vous auriez préféré avoir un plus gros pénis pour pouvoir frimer. Bien fait pour vous si votre belle-sœur sait que vous avez une petite bite.

Par doudou [visiteur] le 10/04/2012 à 13h48

C'est vrai Lili que les moqueries sur le physique c'est terrible et dur à vivre. A dix ans j'étais un petit garçon obèse et comme j'avais beaucoup de ventre et des grosses cuisses mon zizi déjà assez petit paraissait encore plus minuscule. La galère a commencé en colo sous la douche un gars a rigolé en me voyant et les autres ont suivi. Je suis devenu le souffre douleurs : les baissages de maillot à la plage c'était pour moi même les filles m'appelaient "zizi riquiqui". Chez les monos il y avait mon homologue, une mono méprisée par ses collègues, chahutée par les colons et affublée par tous du surnom de "miss gros nibards" . La rumeur disait que lors de la préparation de la colo les monos homme avaient fait irruption dans les piaules des monos fille et avaient surpris 2 ou 3 monos sous la douche dont celle qui allait devenir leur tête de turc. Sa forte corpulence et notamment sa poitrine avait fait le reste. Un soir, c'était elle qui surveillait les dortoirs donc mes collègues se sentant forts ont décidé de me faire "une bitte au dentifrice". Ils m'ont sorti du lit, enlevé le pyjama et ils m'ont badigeonné le zizi et les fesses de dentifrice. La monitrice est intervenue rapidement et surtout très fermement ce qui les a surpris et calmés. Elle m'a mis à l'abri dans la chambre du mono de service. Le directeur prévenu m'a dit que la mono allait s'occuper de moi et que je ne risquais plus rien. Brigitte, car c'était son prénom, m'a fait prendre une douche elle m'a dit : je vais devoir t'aider car tu en as plein partout. Je me suis laissé faire, elle a commencé par le dos quand elle m'a fait tourner pour le devant elle a vu que je pleurais et que j'avais les mains devant mon zizi. Elle m'a dit que je pouvais pleurer devant elle mais pas devant les autres cela leur ferait trop plaisir. Pour le devant je te laisse si tu préfères je sais ce que c'est d'être humiliée, j'ai écarté mes mains et elle m'a lavé comme le faisait ma maman. Le lendemain matin mon père venait, à ma demande, me récupérer. Après dans les situations difficiles je pensais à Brigitte et je n'ai jamais pleuré devant mes autres tourmenteurs. Dix après je m'en souviens encore, je suis moins rond mais je galère pour les filles je suis pas sûr de moi j'appréhende leur réaction, "zizi riquiqui" reste graver dans mon esprit.

Par un mec [visiteur] le 27/08/2012 à 13h11

Je suis d'accord avec Nana, le mec a voulu s'exhiber devant sa belle sœur pensant avoir une demie molle pour l'impressionner sur la taille de son sexe.
J'ai voulu faire la même chose avec ma belle-mère dans la salle de bains. Je savais qu'elle devait venir mettre une machine à laver alors j'ai pas fermé la porte à clef mais elle est arrivée plus vite que prévu je n'avais pas eu le temps de faire gonfler mon sexe. Donc je me suis retrouvé comme un con à poil le sexe tout petit devant une belle-mère pas du tout gênée par la situation. Elle m'a dit tu devrais fermer la porte à clef devant moi c'est pas grave j'en ai vu d'autres mais pas tes (demies) sœurs. Je pense qu'elle n'a rien dit à mon père.

Par pudeur [visiteur] le 31/08/2012 à 03h30

Dire que les médecins font attention à la pudeur de leurs patients c'est pas toujours vrai. J'ai assisté à l'examen urologique du voisin de chambre de mon mari sans que le médecin ne s'inquiète de savoir qui j'étais ou ne me demande de sortir. J'étais assise face aux 2 lits, mon mari dormait. Le médecin a repoussé le drap et relevé la blouse, de ma place j'ai très bien vu les parties du monsieur : le zizi avec la sonde, le pubis et les testicules entièrement rasés. Affreusement gênée, je suis rapidement sortie dans le couloir. Au départ du médecin je suis revenue dans la chambre le monsieur (la cinquantaine) m'a adressé un petit sourire contrit. Il savait que j'avais vu son intimité, je lui ai dit que j'étais désolée, il m'a remercié d'être sorti. Franchement, je ne suis pas pudique mais voir un homme, qui pourrait être mon père, se faire ainsi "exposer" sous mes yeux m'a beaucoup choquée. Et je pense à la honte qu'il a subie, lui, devoir montrer ses parties intimes, entièrement rasées en plus, à une inconnue. Et de la façon dont il m'a remerciée d'être sortie je n'ose imaginer ce à quoi j'aurai assisté si j'étais restée dans la chambre.

Par joedu62 le 08/01/2016 à 18h27

je me mets a ta place c est pas facile en plus ayant un pénis d un cm au repos!!!!je ne l aurais pas fais...

Commenter cette histoire

Choisissez un pseudo :
  
Votre commentaire :
 
 

Information Vous pouvez poster un commentaire sans être inscrit. En envoyant un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté les conditions d'utilisation de lahonte.fr. Il devra cependant être validé par un modérateur avant d'être affiché sur le site.
Si vous souhaitez que vos commentaires s'affichent immédiatement et avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités du site, il vous suffit de vous inscrire.

© 2006-2010 - LAHONTE.FR - Édité par Zakral - Mentions légales - Charte d'utilisation - A propos - Contact - 0.0135 sec -